Les convois de Mr Lenoir (1)

Jusque 1984 Mr Lenoir a parcouru les fêtes foraines de la région avec ce manège aux proportions impressionnantes : le Monstre des Mers, un type de manège totalement inconnu des plus jeunes passionnés aujourd'hui. Ayant élu domicile à Loon Plage, Mr Lenoir avait vendu son manège depuis longtemps, mais conservé la plupart de ses convois. En contact avec lui depuis plusieurs années, l'ami parisien Didier ne manquait pas de lui rendre visite à son terrain à chaque fois qu'il visitait sa famille dans le Nord. Malheureusement Mr Lenoir agé de 83 ans nous a quitté en début d'année 2009. Malgré tout ses précieux convois n'ont pas été voué à la destruction et nous avons pu assister à leur sauvetage quelques mois plus tard. L'occasion en même temps de rendre hommage à ce forain qui a enchanté les fêtes du Nord et de la côte d'Opale pendant de longues années !

4 camions se trouvaient encore sur ce terrain. Patrice Depaeuw, grand collectionneur de camions dans la région a heureusement pu en récupérer 3 d'entre eux : à commencer par ce tracteur Volvo F88 qui fut le premier camion à quitter le terrain après 25 ans de stationnement dans un hangar !

Ce camion avait commencé sa carrière chez la firme dunkerquoise Cotrans implantée dans le secteur depuis la fin des années 70. Etant certainement dans un état proche du neuf à l'époque de son rachat par Mr Lenoir, il n'a malgré tout jamais entré en fonction au service du manège qui a été arrêté quelques temps plus tard. Etait il prévu de faire de lui un chassis court ou de le pourvoir d'une semi, on ne le saura sans doute jamais...

Si le camion est d'un aspect impeccable malgré la pour son grand age, en raison de sa conservation à l'abri des intempéries, il n'en est pas moins qu'il ne pouvait pas rouler dans l'immédiat. Si le moteur démarra encore après ces 25 ans de silence, un problème d'embrayage le rendait incapable de se déplacer.

Une fois installé sur un porte char, le Volvo fut ainsi le premier à quitter Loon Plage pour commencer une toute nouvelle vie !

Mr Depaeuw était venu en force ce jour-là... A peine le Volvo fut il évacué, qu'un second porte char était prêt à charger un autre de ces précieux camions !

Le camion en question est cet Unic Puymorens de 1957 qui partagea le même hangar que le Volvo pendant ces mêmes 25 ans. Nul n'aurait pu croire qu'un tel joyau (certes poussiereux depuis le temps) attendait qu'un amateur ne le remette en marche.

Contrairement au Volvo, l'Unic ne pu nous faire entendre le beau bruit de son moteur, en raison d'un problème de pompe à gazole. Son état stupéfiant après toutes ces années en fait la vedette de cette journée.

Une seule chose manquante sur ce véhicule d'exception : le logo de la marque Unic en bout de capot. Bien peu de chose...

Lui aussi ne pouvant donc quitter le terrain par ses propres moyens, c'est donc le même chariot élévateur qui a déjà prédemment évacué le Volvo qui se chargea de soulever l'arrière. Une personne restée au volant du camion se chargeant par ailleurs de controler la direction.

Une fois sorti sur la route il est ensuite poussé pour monter sur le porte-char. On lui a préalablement retiré les plaques latérales de son capot pour éviter qu'elles ne s'envolent durant le transport.

Le voici une fois chargé, attendant lui aussi de prendre la route...

Cette incroyable journée de "sauvetage" de camions forains ne s'arrête pas là. Le clou du spectacle reste ce Fédéral de 1942. Ce camion militaire américain ayant débarqué sur le sol français au moment de la Libération était à la base un tracteur. Un plateau-ridelle avait pris place sur le chassis. Cet incroyable petit camion tractait en son temps la caravane de Mr Lenoir et avait parcouru nos fêtes jusqu'à la retraite du forain, soit près de 42 ans après sa mise en service !

Une simple bâche le recouvrait jusqu'alors et son stockage a l'air libre a eu raison par certains endroits de la carosserie. Heureusement la cabine n'a que partiellement souffert... A noter les incroyables phares du camion positionnés sous le pare-choc avant.

 

La cabine des plus spartiate présente un tableau de bord assez simpliste avec les principaux indicateurs. La colonne de direction est évidemment entièrement apparente. Pas de vitre sur les portières, mais une simple toile.

Impossible de se tromper de véhicule avec ces plaque vissée sur le tableau de bord par le propriétaire il y a déjà très longtemps !

La même opération de tractage en marche arrière commence aussi pour le fédéral pour qu'il soit sorti du terrain...

Difficile de braquer sur un tel camion pour qui la direction assistée est totalement inconnue, et dont les roues avant n'ont pas croisé un gonfleur depuis plus de deux décennies !

Devant les difficultès à remorquer le camion, les gros moyens s'imposent : le soulever sous le chassis sur le côté et venir le déposer directement sur le porte-char !

Lentement les quelques tonnes du Fédéral se soulèvent de terre. Des cales ont été soigeusement posées sur les lames du Fenwick afin de lever le camion parfaitement à l'horizontal.

Lentement il est déposé sur le col de cygne de la remorque, la place derrière lui étant réservée au Fenwick. Une fois posé il ne reste plus qu'à le sangler solidement lui aussi. Devant lui le convoi de l'Unic attend de partir. Les deux camions forains prendront bientôt la route ensemble pour un dernier convoi sur autoroute qui les amènera dans un hangar protégé, sains et saufs !

Sur cette photo ancienne prise en son temps par Mr Lenoir, on découvre le Fédéral à son heure de gloire en tant que camion forain. Mr Lenoir avait de plus à la même époque un second camion pour le transport de son métier : un Citroën fourgon intégral des années 50 qui avait préalablement appartenu à La Poste. Celui-ci n'a malheureusement pas pu être sauvé et était déjà feraillé bien avant notre venue...

Triste sort aussi pour ce 4ème et dernier camion de Mr Lenoir. Cet ancien Bedford de la Coop trop attaqué par la rouille n'avait malheureusement aucun espoir de trouver un jour un restaurateur. Il a ainsi finit découpé quelques semaines plus tard...

Textes : Julien M.

Phtotos : Didier M.

Remerciements : Georges "Pilou" Lenoir, Patrice Depaeuw, Georges Becuwe, Fabian Wartig, Jani Hubé, Jérôme Duthe.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×