Fun Board

Le FunBoard est un circuit de fabrication Chéreau datant de 1969, et que bon nombre de forains appelaient autrefois "les Abeilles" en raison de la forme de ses voitures. Le manège a entre temps été modernisé, et celles-ci ont depuis été remplacées par des coques d'auto-tamponneuses. Quant au métier, il a revêtu un nouveau décor sur la thématique du surf. Autre différenciation de taille avec ses concurrents tels que l'Alaska ou le Grenoble et autres Snow Speeder, le FunBoard n'a pas de bosses ; si ce n'est un léger creux sur le devant du manège ; ce qui fait qu'il peut donner l'impression qu'il génère une vitesse nettement plus grande !

Voici donc le métier vu de face, les voitures descendant dans son léger creux qui suit avec l'inclinaison du plancher. A noter que malgré son grand diamètre, il ne possède que 20 voitures (et non pas 22 comme beaucoup de ses confrères), étant donné la grandeur de chacune d'elles.

Voici donc les voitures en question, vue de face. Il s'agit en fait de coques provenant d'auto-tamponneuses Reverchon modèle Atlanta.

Les voici, vues de derrière, offrant leurs phares rouge transparant originaux...

Vue d'ensemble sur le métier et sa "ceinture" de voitures. Sur cette fête de Meudon, il a laissé de côté son vaste décor...

Pour faire la comparaison, le revoici à Valenciennes. Couleurs dominantes scrupuleusement respectées sur l'ensemble du manège : le bleu et le jaune.

Une petite idée de la vitesse qu'il génère sur cette photo de nuit à Hesdin qui le célèbre dans toute sa puissance... Un variateur permettant de gérer plus facilement les accélérations et les décélérations du métier.

Le voici à présent en convoi. Il s'agit d'une remorque centre articulée, mais très loin de celle de l'Alaska et du Grenoble... Si celle-ci porte en un bout la caisse et en l'autre la mécanique, le positionnement de la flèche est quant à lui inversé. De plus la remorque a beau supporter la caisse, celle-ci n'est pas à sa position définitive : à noter les petites roues qui la guideront par la suite sur sa droite, vers le bord du métier...

Vue de l'autre côté du centre. La remorque transporte quand même un certain nombres d'éléments tels que les morceaux de la semelle ou les planchers, ainsi que les bras !

La mécanique est quant à elle incliné, épousant déjà la future forme du manège.

C'est donc à partir de cette remorque que ce monte toute la structure du Fun Board : la semelle, les chevalets, qui accueillent ensuite le plancher soigneusement peint en orange et bleu...

Et voici donc la caisse dans sa position finale, sortie de la remorque sur ses petites roulettes le long d'un rail de plusieurs mètres et ayant rejoint l'extrémité du métier pour recevoir ses futurs clients...

Elle aura par la suite été remplacée par celle-ci en 2012, de construction plus récente et se mariant toujours aussi bien dans le décor du reste du métier!!

Sur cette autre photo le décor a ensuite été rajouté. Prochaine étape le rail et les bras...

Une fois les lourds bras posés sur le rail, ceux-ci attendent désormais que les voitures, déjà équipées de leurs chassis, ne viennent prendre place entre chacun d'entre eux...

Et voici comment on transporte les fameuses voitures du Fun Board... Stockées deux par deux à la verticale, elles ont vite fait de remplir un camion entier!! Un large palan viendra aider les courageux forains à soulever la centaine de kilo de chacune d'elle et de les déposer tour à tour sur l'avant du métier.

Pour ceux qui ont eu la chance de le connaitre dans sa première version, le métier s'appelait autrefois "Cosmos 2000". La thématique n'était pas le surf, et encore moins celle du circuit des neiges traditionnel, mais celle de l'Espace!! Les voitures symbolisant des fusées tournaient autour d'une grosse mappemonde en guise de centre, et le décor de fond représentait la galaxie. Une autre époque...

L'enseigne porte le nom "Wild Style" ce qui a parfois suscité la confusion chez certaines personnes quant au nom du métier... Ne nous y trompons pas, les tickets porte bien le nom : Fun Board !

Un si vaste décor, est toujours très impressionnant vu de dos... De ce point de vue, on pourrait presque pensé que le métier est en fait un breakdance ou tout autre métier à ciel ouvert.

Le camion qui avait la charge des voitures était encore jusque 2007 ce Volvo F10 bâché datant des années 80.

Il a depuis cédé la place à ce Scania.

Autre Volvo (F12 cette fois), qui lui existe toujours, et qui transporte le reste du manège (décors, chevalets, barrières...) Il est de plus, la version plus récente du précédent Volvo, de part ses phares rectangulaires notamment.

Revoici le Volvo avec le centre, prêts à prendre la route...!!

Pour terminer : une petite séquence rétro qui ravira les passionnés de métiers anciens... Cédric Chéreau, petit fils de l'illustre constructeur André Chéreau, nous fait découvrir ici le métier dans sa toute première version, sous l'appelation "Cosmos 2000" au tout début des années 70!! En dehors de la forme particulière de son rail, on est loin de reconnaitre le Fun Board d'aujourd'hui...!!

Le revoici à l'époque où il n'était encore qu'un projet... Je vous invite vivement à aller visiter l'excellent blog dédié aux métiers Chéreau, où se trouvent encore bien d'autres photos toutes aussi chargées d'histoire : http://metiersforain.canalblog.com/

Textes: Julien M.

Photos : Julien M. et Didier M.

Remerciements : Mr Mathieu et Mr Chéreau.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×